Les lumières obscures ( 15 septembre 2014 )

Quelques mois après sa première exposition à Genève, Alexandre Alpeyrie présente ses dernières créations au 23, avenue de France, à la demande de SE Petru Dumitriu, ambassadeur et observateur permanent du conseil de l'Europe aux Nations Unies. Cette nouvelle exposition a pour but de défendre la place des handicapés dans la société moderne. Elle se tiendra jusqu'au 26 septembre 2014. De nombreuses sommités diplomatiques ont participé à cet événement, notamment les missions d'Azerbaïdjan et du Gabon qui ont financé l'exposition. Le vernissage s'est tenu le 15 du même mois et fut un réel succès. 
Discours des représentants des missions d'Azerbaïdjan, du Gabon et du conseil de l'Europe lors du vernissage de la seconde exposition genevoise d'Alexandre Alpeyrie. À gauche, SE Murad Najafbayli, représentant permanent d'Azerbaïdjan. Au centre, SE Baudelaire Ndong Ella, représentant permanent du Gabon et président du conseil des droits de l'Homme aux Nations Unies.  A droite, SE Petru Dumitriu, observateur permanent du conseil de l'Europe. 

Alexandre Alpeyrie et SE Ndong Ella, président du conseil des droits de l'homme auprès des Nations Unies et représentant permanent du Gabon

Discours de Maria Soledad Cisternas Reyes, présidente du comité des droits des personnes handicapées à l'OMS. Discours traduit en langage des signes. 
Alexandre Alpeyrie ( à gauche ) et Maria Soledad Cisternas Reyes ( en blanc, de dos sur la photo)

Lettre de remerciement de Petru Dumitriu

Chers artistes,

 

Mon mandat en tant que chef de la Délégation permanente du Conseil de l’Europe à Genève est arrivé à sa fin.

 

Le chapitre que vous avez écrit dans cette courte histoire de trois années est le plus beau, et sans précédent pour l’ensemble des missions diplomatiques accréditées à Genève.

 

J’aimerai vous remercier de tout mon cœur pour m’avoir aidé à m’engager dans une activité extrêmement agréable qui a d’ailleurs contribué à la visibilité du Conseil de l’Europe à Genève.

 

Veuillez trouver, ci-joint, un souvenir de l’ensemble de toutes les activités culturelles qui ont offert des échantillons de beauté et intelligence produits par vous et qui ont également servi à promouvoir des idées généreuses contenues dans la Convention culturelle européenne, la Convention européenne du paysage ou bien la Convention européenne des droits de l’homme.

 

Ajoutez, s.v.p., mon email sur vos listes des invités aux vernissages. De cette manière je serai au courant de vos évolutions ou même en mesure d’assister – la vie est pleine de surprises et elles ne sont pas toujours désagréables – à vos événements.

 

Je vous remercie infiniment !


Petru


Une femme blessée est une nation blessée ( 6 février 2014 )

Alexandre Alpeyrie a exposé à la "Galerie gauche" lors de ses études à l'école nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris. 
S'ensuivent plusieurs expositions parisiennes. Mais c'est à la sortie de l'iPad que l'artiste a commencé à connaître un réel succès exposant notamment au Palais des Nations, siège de l'ONU à Genève, pour le compte de l'Alliance Globale contre les Mutilations Génitales Feminines, ONG dont il est l'ambassadeur. 
( ici, lors du discours de Elisabeth Wilson, co-fondatrice et responsable de la communication de l'Alliance Globale contre les MGF)

DANS LA CONTINUITÉ DE SON SOUTIEN À LA LUTTE CONTRE LES MUTILATIONS GÉNITALES FÉMININES, ALEXANDRE ALPEYRIE A ACTIVEMENT PARTICIPÉ À LA RÉALISATION D'UNE VIDÉO VISIBLE SUR YOUTUBE: http://youtu.be/DOTAfdLyN0o

Certaines œuvres d'Alexandre sont visibles sur l'application "artDatabase" disponible sur l'app store pour iPhone et iPad